Introduction

 

LŪinfrastructure routiňre demeure lŪun des plus grand levier du d»veloppement »conomique dŪune r»gion donn»e. Pour accompagner ce d»veloppement le responsable de cette infrastructure doit veiller constamment ż son extension, son adaptation et surtout sa maintenance et son entretien dans le but dŪassurer un niveau de service convenable aux usagers.

Pour la r»gion de Oued Eddahab Lagouira son r»seau routier de 784Km revÕtus est en bon »tat dŪentretien mais il est, comme pour lŪensemble des zones d»sertiques soumis au ph»nomňne de d»sensablement qui affecte dans certaines sections son niveau de service. CŪest dans ce sens que la lutte contre lŪensablement des routes est une activit» quotidienne de la brigade d»sensablement de la r»gion Oued Eddahab Lagouira, dans les couloirs soumis ż ce ph»nomňne. Durant la p»riode Avril ż Novembre, cette activit» est intense ż cause des vents dominants venant du Nord et mettant en mouvement les dunes vives.

Dans un premier temps, on va d»finir ce ph»nomňne, on traite les caract»ristiques qualitatives et quantitatives de ce ph»nomňne et enfin les actions entreprises afin de ma”triser lŪensablement.

 

 

I Ů Morphologie du d»sert

1-    Caract»ristique du climat

 

Il se caract»rise par des temp»ratures extrÕmes (+50ÉC) avec forte amplitude diurne et annuelle, un volume de pr»cipitation inf»rieur ż 200 mm/an, un r»gime dŪ»coulement et de ruissellement spasmodique, une v»g»tation rare et lŪinexistence presque absolue dŪun v»ritable sol v»g»tal.

Le r»seau hydrographique des pays d»sertiques est ar»ique souvent endor»ique rarement exor»ique.

 

2-    Les agents de lŪ»rosion

 

›››› 2.1 RŔle de la d»sagr»gation m»canique

La d»sagr»gation est trňs forte ż cause des forts »carts de la temp»rature, de lŪabsence de v»g»tation, de sol et dŪeau. La dilatation thermique diff»rentielle d»sagrňge les roches. Les roches surchauff»es »clatent. Mais cette action est lente et limit»e.

››››››››››› 2.2 RŔle du vent

›››› Les vents exercent leurs actions destructrices (»rosion »olienne) et constructrices (s»dimentation »olienne), sur les zones continentales recouvertes de formations meubles, particuliňrement dans les d»serts et les cŔtes sableuses.

 

 

 

 

 

››››››››››››››››››››››› 2.2.1 Erosion »olienne

On distingue :

Action du vent consistent en un v»ritable balayage, non seulement des surfaces, mais aussi des d»pressions qui sont peu ż peu approfondies, jusquŪż ce que soit atteinte la surface hydrostatique.

››››››››››› Exemple : - D»pressions d»sertique (les sebkhas,÷)

- Regs : surfaces recouvertes dŪanciens sols de plateaux ou dŪalluvions, oė les galets sont d»chauss»s, particules fines »tant »vacu»es par le vent.

 

Le vent transporte des particules min»rales plus ou moins volumineuses selon sa vitesse, la plupart dŪentre elles burinent les roches en relief, lorsquŪelles sont tendres (alveolisation »olienne), ou les polissent lorsquŪelles sont dures (poli »olien).

Sur les cailloux, d»chauss»es du sol, les projections de grains de quartz r»duisent les asp»rit»s et r»alisent des faces planes (cailloux ż facettes).

Sur les roches isol»es par lŪ»rosion, la base plus »prouv»es, les plus abondants et les plus volumineux est surcreus»e (champignons du d»sert). Selon la plus ou moins grande duret» des roches offertes ż la corrasion, les formes les plus curieuses peuvent Õtre engendr»es par usure diff»rentielle (ponts naturels, structures ruiniformes, etc). Les roches argileuses sont burin»es de sillons s»par»s par des crÕtes instables souvent li»es ż lŪexistence de racine dŪarbustes jouant un rŔle fixateur.

Les grains de sable eux mÕmes sont peu ż peu us»s et roul»s par suite des frottements et des innombrables chocs quŪils reŃoivent : ils prennent lŪaspect de sphňres d»polies ( rond et mat) en ce qui concerne le quartz. Les micas, facilement clivables, et les argiles, en cristaux lamellaires et microscopiques, sont r»duits en poussiňre et transport»s beaucoup plus loin : le vent produit donc un v»ritable tri .

Ces caractňres(grains de quartz arrondis et d»polis, absence de micas et dŪargiles) permettent de distinguer facilement un sable dŪorigine »olienne dŪun sable transport» par les eaux.

Le vannage va laisser sur place les cailloux qui forment des grandes »tendue caillouteuses ou Reg du sahara.

 

››››››››››››››››››››››› 2.2.2 : Transport et s»dimentation »olienne

LŪaction du vent sur les particules est s»lectives :

Le vent a pour r»sultat la formation dŪ»difices »oliens de tailles diverses (ripple-marks, dunes et regs) ou lŪaccumulation de produits fins(Poussiňres,÷)

 

3-    Les »difices »oliens

3.1 : Ripple-Marks

Rides de quelques centimňtres, form»es de crÕtes dissym»triques, grossiňrement parallňle, dues ż la saltation diff»rentielle des grains de sable sous lŪeffet du vent. La crÕte est soulign»e par les grains les plus gros, tandis que les plus fins sŪaccumulent dans les creux.

 

 

 

››››› 3.2 : Dunes

›››› Il sŪagit dŪ»difices de quelques mňtres ou de quelque d»camňtres de hauteur exceptionnelle ; en g»n»ral mobiles, ż profil dissym»trique : pente douce du cŔt» amont (au vent), pente plus raide du cŔt» oppos» qui correspond ż la pente dŪ»boulement.

Les obstacles, cailloux, touffes dŪherbes, arbustes, sont ż lŪorigine de ces accumulations de sable qui sŪallonge ensuite.

››››››››››› Les Barkhanes : Dunes de la r»gion de Oued Eddahab Lagouira

Le type parfait et »l»mentaire de dune est la barkhane(voir photo) en forme de croissant ż convexit» tourn»e au vent et ż cornes plus ou moins allong»es sŪabaissant sym»triquement ; ces derniňres sont longitudinales par rapport ż la direction du vent, tandis que la masse centrale est dispos»e transversalement. Les barkhanes se forment dans les r»gions oė le sable est peu abondant

›››› 3.3 : Les Ergs

Ce sont des accumulations dunaires form»es dŪun grand nombre de formes »l»mentaires associ»es sur de trňs vastes espaces.

›››››››››››  

 II- Manifestation du ph»nomňne ż lŪ»chelle de la r»gion de Oued Eddahab Lagouira

 

Au niveau de la r»gion de Oued Eddahab Lagouira, le ph»nomňne dŪensablement se pr»sente sous forme de dunes en croissant ou dunes īBarkhanes™, vives et actives.

Vu que le relief du terrain naturel est g»n»ralement plat, et consid»rant les faibles fluctuations dans la direction des vents dominants. LŪensablement repr»sente une menace permanente pour toutes les Infrastructures de base de la r»gion ż savoir :

Ö        Les routes nationales N1 et N3

Ö        La route Provinciale RP1100

 

 

 

 

 

 

III- Cons»quences et effets sur les infrastructures routiňres

 

 

Le ph»nomňne dŪensablement pose des problňmes au niveau de lŪexploitation des routes, qui lui sont directement expos»es.

 Pour ce qui concerne la r»gion de Oued Eddahab Lagouirason r»seau routier revÕtu est de 784Km dont86% sont des routes Nationales (RN1 et RN3).

La longueur expos»e au ph»nomňne de lŪensablement est de 30Km soit 4% de lŪensemble du r»seau.

Les tableaux ci dessous montrent les sections de routes ensabl»es avec le degr» de gravit».

 

 

 

 

 

 

 


 

››››››››››››››››› 1É/ROUTENATIONALENÉ 1 -SECTIONLIANTELARGOUBAGARGARATE

 

 

Nom›› du›› site

et›› P . K

 

Localit» plus proche

Distance

de Dakhla

(Km)

SECTION ENSABLEE

 

Long.

(m)

 

Nature

DŪobstacle

 

Degr» de gravit»

 

Observations

P.KOR

P.K EX

 

CINTRA

2103 ż 2105

 

ElArgoub

 

140

 

2103

 

2105

 

3000

Couloir de grand dune (hauteurde2 m ż 15

 

1

 

 

AINBIDA

2124 ż2132

 

ElArgoub

 

167

 

2124

 

2132

 

8000

Couloir de sable

Important provenant dŪune plage de8 Km

 

1

 

 

SABKHAT FARES

2180

Centre de

Bir Gandouz

 

215

 

2179 + 920

 

2180 + 000

 

160

Petit couloir de sable en d»blai

 

3

 

 

LAHIRIZ

2262

Centre de

Bir Gandouz

 

297

 

2262 + 600

 

2263 + 400

 

800

Petit couloir de sable en d»blai.

 

1

 

 

GARGARAT

2303

Centrede

Bir Gandouz

 

338

 

2302 + 988

 

2303 +100

 

100

Travers»e de la cha”ne Aguerguer

 

3

 

 

GARGARATE 2332

 

 

 

Centrede

Bir Gandouz

 

367

 

2331+950

 

2332+ 050

 

100

Route en d»blai au pied de colline pi»geant le sable

 

 

3

 

 

2É/ROUTENATIONALE3LIANT›› LA RN 1A›› AOUSSERD

 

 

 

Nom›› du›› site

et›› P . K

 

Localit» plus proche

 

Distance

de Dakhla

(Km)

SECTION ENSABLEE

 

Long

.(m)

 

Nature

DŪobstacle

 

Niveau de

service

 

Observation

P.KOR

P.K EX

 

TACHKTENT

31

 

El Argoub

 

58

 

30 +850

 

 

31 + 150

 

300

Travers»e de la cha”ne dŪaguerguer route en profil mixte passant entre deux collines

 

1

 

OUED FUCH

64

 

 

 

DAKHLA

 

115

 

63 + 750

 

64 + 250

 

500

Couloir de sable et arbuste-route en d»blai

 

1

 

 

138 ż 144

 

 

 

AOUSSERD

 

194

 

138

 

144

 

6000

Route l»gňrement en d»blai -couloir de sable

 

1

 

EL MADNA

154

 

AOUSSERD

 

204

 

153 + 800

 

154 + 100

 

300

Petit couloir de sable en d»blai

 

2

 

 

178 ż

200

 

 

 

 

AOUSSERD

 

250

 

178ż200

 

Section diverses

››› Petitdune , et

››› Epaisdesable

 

3

 

 

 

3É/ROUTEPROVINCIALE NÉ 1100ACCESADAKHLA

 

 

Nom›› du›› site

et›› P . K

 

Localit» plus proche

 

Distance

de Dakhla

(Km)

SECTION ENSABLEE

 

Long.

›› (m)

 

Nature

DŪobstacle

 

Niveau de

service

 

Observations

P.KOR

P.K EX

 

PK 14 + 000

AU PK 19 + 000

 

 

DAKHLA

 

 

22

 

 

11 + 000

 

 

 

19 + 000

 

 

6000

 

Route au niveau TN avec arbuste traversant couloir de sable

 

 

 

 

 

3

 

 

 

23 + 000

 

 

 

 

 

DAKHLA

 

 

26

 

 

23 + 000

 

 

27 + 000

 

 

4000

 

Route en profil mixte passage sous collines

 

 

 

 

 

3

 

 

 

33 + 800

 

 

 

 

 

 

 

 

DAKHLA

 

 

36

 

 

32+000

 

 

33+800

 

 

1800

 

Route en profil mixte colline cot» Nord.

 

 

 

 

 

 

3

 


 

 

IV- Actions de lutte contre lŪensablement 

 

On distingue :

Ö        Les actions pr»ventives

Ö        Les actions curatives

1-     Les actions pr»ventives

Elles ont pour objectifs dŪempÕcher le sable dŪatteindre la plate forme. Elles consistent :

Ö        Soit ż fixer le sable avant la route (Technique on»reuse)

Ö        Soit ż acc»l»rer le sable au niveau de la plate forme.

Ö        Soit ż adapter la g»om»trie de la route.

Ö        Soit ż »taler les dunes avant leur arriv»e sur la plate forme

Cette technique est la plus utiliser dans la r»gion de Oued Eddahab Lagouira pendant la p»riode calme.

 

2- Les Actions Curatives :

Elles visent ż enlever le sable d»pos» sur la plate forme. Pour cela, il est mis en place des brigades sp»cialis»es (lŪune ż Ain Bida et lŪautre au PK120 de la RN3)qui procňdent ż un travail permanent de d»blaiement de la plate forme.

 

Le mat»riel utilis» est constitu» essentiellement de :

Ö        1 Chargeur ż chenille

Ö        1 Chargeur

Ö        1 Tracto pelle

Ö        2 Camions

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

V- ESTIMATION ANNUELLE DES DEPENSES DES TRAVAUX DE DESENSABLEMENT MECANIQUE

 

 

 

Frais en DH

 

Location

 

136.000,00

Consommation en Gasoil

160.000,00

Consommation en Lubrifiant

6.000,00

Ravitaillement et frais de d»placement

52.000,00

Total d»pense par type dŪengin (DH)

354.000,00

 

 

La quantit» annuelle d»gag»e en sable est : 60400m3

Soit un coöt unitaire du m3 de sable trait» de 5,86DH/m3

 

 

 

VI Conclusion

 

››››››››››› ››

 

››››››››››››››› LŪexp»rience a montr» que dans ce domaine de lutte contre lŪensablement des routes ; ilest possible dŪarrÕter les dunesmais on ne peut pas stopper le passage du sable . CŪest pour cette raison que la lutte contre ce ph»nomňneest une action qui dure dans le temps n»cessitant une intervention permanente des brigades de d»sensablement :En dŪautre termes les mesures pr»ventives seules sont insuffisantes pour lutter contre lŪensablement, elles doivent donc Õtre compl»t»es par des mesures curatives.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

VII- Illustration Photographique

Photo nÉ 1 : Ripple-Marks au PK2127 de la RN1.

Photo nÉ 2 : Barkhane au PK2193 de la RN1(Tchica).

 

 

 

 

Photo nÉ 3 : Petit couloir de sable(Lamhiriz), PK2262 de la RN1.

Photo nÉ 4 : Epais de sable, op»ration de d»sherbages, Pk162 de la RN3 .

 

 

 

 

 

Photo nÉ 5 : D»sensablement par des engins m»canique, RN3 au PK64.

Photo nÉ 6: D»sensablement par des engins m»canique, RN3 du PK138 au PK142.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Carte de la r»gion

Degr»1

Degr»2

Degr»3

 

 

PK154

 

PK2180

 

PK2103

 

PK2124-2132

 

PK14-19

 

PK2262

 

PK2303-2332

 

PK23

 

PK33.8

 

PK31

 

PK64

 

PK178-200

 

PK138-144