METHODES / METHODS > JOURNEE DU 13 OCTOBRE 2009

JOURNAL-NEWS
 
CYCLES ROUTES
CYCLE ROUTES 09-10
CYCLE ROUTES 10-11
CYCLE ROUTES 2010
LE CESROUTE DE 1997 à 2009

METHODES / METHODS
A- ACTUALITES / NEWS
B- DEMARCHES / APPROACHES
C- PROCESSUS / PROCESS
D- REFERENCES
E- Formations en support de ces méthodologies
F- Les logiciels supports de ces méthodologies et processus

CYCLES INTERNATIONAUX / INTERNATIONAL SEMINARS
Česky
Arabia - عربية
Bahasa Malaysia
Balgarski
Deutsch
Eesti
English
Español
Français
Hanyu - 汉语
Italiano
Kokugo - 国語
Latviski
Lietuviskai
Magyar
Nederlands
Polski
Portugues
Româneste
Ruski - по русски
Slovensky

METRATECH
PARTENAIRES-PARTNERS
RESULTATS / RESULTS
TOURISME & VIE SOCIALE / TOURISM & SOCIAL LIFE

PUBLICATIONS
DOSSIERS PEDAGOGIQUES / PEDAGOGICAL FILES
PRESSES DE L’ENPC

SITE
Comment utiliser le site / How to use this site
Comment y participer / How to contribute

Knowllence relaye les informations de l’IMDR
JOURNEE DU 13 OCTOBRE 2009
QUELLE STRATEGIE ADOPTER POUR L’EVALUATION DE LA SURETE DES STRUCTURES VIEILLISSANTES
mercredi 2 septembre 2009 , Sandrine Beaujon


Les structures sont vieillissantes, qu’elles soient industrielles, de génie civil ou liées à un moyen de transport. Les ressources financières se font plus rares. Si le comportement physique d’une structure est maîtrisé, la question de la prolongation de son utilisation ou de son exploitation ou au contraire de son remplacement se pose, avec toujours plus d’acuité. Comme il n’est pas possible d’utiliser les moyens ‘’sophistiqués’’ dont nous disposons maintenant pour apprécier l’état d’une structure ou d’un système, il faut développer une méthode opérationnelle fiable et plus simple d’emploi pour connaître l’état de la structure, et ne réserver l’utilisation d’une démarche complète de fiabilité des structures qu’aux structures les plus critiques.

Nous disposons actuellement de modèles de plus en plus fins permettant de prendre en compte des modèles stochastique de données, des modèles déterministes de comportement très avancés et des modèles probabilistes de fiabilité des structures. Ces modèles sont généralement mis en oeuvre lors des phases d’avant-projet, de conception du cycle de vie d’une structure. Des évaluations peuvent aussi s’avérer nécessaires en phase d’exploitation - maintenance lorsque la structure a un certain passé, voire est vieillissante. Le problème est tout autre. Il s’agit bien souvent d’un problème d’évaluation à long terme dans l’intention de garantir l’utilisation de la structure, la prolongation de son exploitation.

Diverses questions vont se poser au propriétaire exploitant de la structure :

- est-elle susceptible de se dégrader ? Quels sont les impacts en termes de risque ?

- quelle est la durée de vie résiduelle ?

- faut-il mettre en place un nouveau programme de maintenance ou rénover ou remplacer ou construire une nouvelle structure remplissant les mêmes fonctions ?

- quelle est l’efficacité de ces mesures ?

- quelles sont les informations nécessaires à une évaluation ?

- quelle démarche faut-il suivre ?

- etc. ...

La réponse passe par deux expertises cruciales couplées :

- l’identification des données traduisant l’état de la structure ; comment attribuer une représentation par variables aléatoires ou autres aux variables caractérisant l’état ?

- les modèles que l’on envisage de mettre en oeuvre, en notant que ce sont les modèles qui identifient les variables de l’état.

Les conférences de cette journée, organisée par le groupe de travail et de réflexion ‘’Sécurité et sûreté des structures’’, traitent à la fois d’un modèle et de l’identification de ses données. Elles permettent de confronter les approches dans différents secteurs : génie civil, nucléaire, transport, ...

L’objectif est de comparer les pratiques actuelles de ces différents secteurs, d’en déduire une démarche simple, facile d’utilisation et d’en déterminer les conditions d’application. En effet, compte tenu du nombre très important de structures vieillissantes dans tous les secteurs industriels (par exemple, dans les chemins de fer, il faut garantir la tenue de milliers de ponts ferroviaires), il paraît impossible d’utiliser directement les modèles actuels de fiabilité des structures pour étudier le comportement de ces milliers de ponts. La méthodologie complète de fiabilité des structures, difficile et plutôt longue à mettre en oeuvre, semble devoir n’être réservée qu’aux seuls cas les plus critiques (comme par exemple, dans le nucléaire, la cuve et le bâtiment réacteur).

De cette manifestation pourraient également sortir des pistes de projets à mener, intéressant de nombreux secteurs industriels ou collectivités locales.

Cette journée s’adresse à tous les professionnels concernés par la mesure du vieillissement des structures : décideurs et analystes en sûreté de fonctionnement, concepteurs et exploitants, mécaniciens et fiabilistes, ingénieurs de sécurité et ingénieurs de maintenance, experts de retour d’expérience, chercheurs et doctorants, organismes publics et réglementaires.

Thèmes principaux :

Sûreté et sécurité des structures

Modèles déterministes mécaniques

Fiabilité des structures

Diagnostic et prognostic

Données de retour d’expérience et d’expertise

Nature, coûts et efficacité des mesures préventives

Valorisation des actifs (« asset management »)

PROGRAMME 9h Ouverture Jean-Paul LANGLOIS, Président de l’IMdR

9h10 Introduction – IMdR et MPMS André LANNOY (IMdR) & Maurice LEMAIRE (IFMA)

9h30 Méthodes pour l’évaluation du risque sismique des installations nucléaires S RAVET (EDF SEPTEN), I ZENTNER (EDF R&D) & A. NADJARIAN (EDF CIPN)

10h Conception, usage, dégradation, consolidation, restauration des ponts romains. Les exemples de Vaison et de Bonnieux (Vaucluse) Jean-Marc MIGNON (Conseil Général du Vaucluse)

10h30 Pause

10h45 Département des ouvrages d’art. Suivi des ouvrages d’art ferroviaires : cas des ponts métalliques Bernard PLU & Luc DIELEMAN (SNCF)

11h15 Evaluation et gestion des ouvrages d’art sur le réseau des routes nationales Gilles LACOSTE & Claude LE QUERE (SETRA)

11h45 Application des techniques d’analyse de risque à l’optimisation de la maintenance des structures offshore et portuaires Franck SCHOEFS (Université de Nantes) & Bruno CAPRA (OXAND)

12h15 Déjeuner

13h45 Vieillissement de structures industrielles à risques Gaëtan PROD’HOMME (INERIS)

14h15 Vers la définition d’une méthode déterministe adaptée pour la justification de la tenue mécanique de la cuve d’un réacteur nucléaire

Eric MEISTER (EDF SEPTEN) & Emmanuel ARDILLON (EDF R&D)

14h45 Sécurité des barrages et évolution de la réglementation Claudio-Andres CARVAJAL (SAFEGE – CEMAGREF)

15h15 Suivi de données de comportement des barrages par une approche réseaux de neurones (volet du projet ANR Mirador) Thomas BOURGOIN & J. Philippe THIERRY (Coyne & Bellier) & Thierry YALAMAS (PHIMECA)

15h45 Pause

16h Evaluation de la performance des digues Laurent PEYRAS (CEMAGREF) & Damien SERRE (EIVP).

16h30 Table ronde animée par Maurice LEMAIRE : ‘’Comment faire évoluer les pratiques industrielles et la réglementation pour assurer la sûreté des structures ?’’

17h15 Fin de la journée.

Pour vous inscrire, contactez le secretariat (at) imdr.eu - IMdR, 12 avenue Raspail - 94250 GENTILLY.

   


Halte aux vérifications de sécurité factices !
Thèse au G-SCOP de Grenoble
La vie des Clubs MFQ Franche-Comté en 2009
APPEL A COMMUNICATIONS : Les Entretiens du Risque 2009
Informations IMdR mai et juin 2012‏
Valdor 2009 : VALDOR scientific programme 2009
Méthodes déterministes et probabilistes d’estimation du risque sismique
Assises nationales de l’optique-photonique française (CNOP)
[primeca] recherche IGR - ENSAM Bordeaux‏
AFM - Evènements à venir - ASME ESDA 2012/Ecole d’été/Masters‏




Home | Contact | Site | Plan | Admin