METHODES / METHODS > B- DEMARCHES / APPROACHES > Enseigner la gestion de projets

JOURNAL-NEWS
 
CYCLES ROUTES
CYCLE ROUTES 09-10
CYCLE ROUTES 10-11
CYCLE ROUTES 2010
LE CESROUTE DE 1997 à 2009

METHODES / METHODS
A- ACTUALITES / NEWS
B- DEMARCHES / APPROACHES
C- PROCESSUS / PROCESS
D- REFERENCES
E- Formations en support de ces méthodologies
F- Les logiciels supports de ces méthodologies et processus

CYCLES INTERNATIONAUX / INTERNATIONAL SEMINARS
Česky
Arabia - عربية
Bahasa Malaysia
Balgarski
Deutsch
Eesti
English
Español
Français
Hanyu - 汉语
Italiano
Kokugo - 国語
Latviski
Lietuviskai
Magyar
Nederlands
Polski
Portugues
Româneste
Ruski - по русски
Slovensky

METRATECH
PARTENAIRES-PARTNERS
RESULTATS / RESULTS
TOURISME & VIE SOCIALE / TOURISM & SOCIAL LIFE

PUBLICATIONS
DOSSIERS PEDAGOGIQUES / PEDAGOGICAL FILES
PRESSES DE L’ENPC

SITE
Comment utiliser le site / How to use this site
Comment y participer / How to contribute

Enseigner la gestion de projets
samedi 22 avril 2006 , Remi Dautelle


Lorsqu’on questionne des chefs de projets sur l’ambition de leur fonction, la plupart répond : accroître l’autonomie. Qui du chef de projets, qui de l’équipe, qui de chacun des membres de l’équipe, séparément.

Or, la première entorse à l’autonomie, comme la première prise de pouvoir, consiste à pratiquer la rétention d’information. Rétention due à une vieille croyance : l’information est Unique et vient d’En-Haut. L’information, premier interdit, premier fruit de l’Arbre de la Connaissance, celui du trop fameux péché originel. A l’heure des réseaux, cette rétention est utopie, même si elle peut faire perdre de précieuses unités de temps dans la course à la performance.



Dès notre entrée à l’école maternelle, nous apprenons vite que nous sommes l’élève et que la maîtresse est le « Maître ». Situation délicieusement narrée par le regretté Pierre Desproges qui pointait, goguenard, le collier de nouilles confectionné sous la tendre férule de la maîtresse. Que la dialectique ait transformé le « Maître » en Enseignant et l’élève en Apprenant, rien n’y fait. Nous entretenons des relations rassurantes où le « Maître » sait, où il pose un problème pour lequel existe une solution et une seule, une réponse et une seule. « Une et une seule », expression chère au cœur des mathématiciens.

La grande révolution qui naît sous nos yeux voit se multiplier les sources d’information. Il en va de même pour la connaissance, le « Maître » n’est plus l’unique source. La relation binomiale maître-élève doit évoluer vers une relation à sources multiples. Dans la classe, le maître effectue alors une sorte de gouvernance qui maintient l’objectif et le cadre de la classe, classe où chacun partage ses sources et les usages acquis de ces sources. Non plus une connaissance assénée, mais propagée par consentement mutuel et servant à chacun pour planter et faire fructifier son propre arbre de sa Connaissance. Ainsi, chacun élabore ne manière autonome, son cheminement et sa solution face à un problème donné.

Il en va de même avec le chef de projets. Il lui revient d’assumer l’objectif et de cadrer le champ d’investigation du projet. En revanche, il a perdu le droit d’avoir raison et gagné le devoir de décider et de mesurer les résultats obtenus. Il n’est plus celui qui sait, il doit devenir celui qui donne à chacun, dans le cadre du projet, les moyens de développer sa compétence, de choisir et solliciter ses sources de connaissances et de « best practices » : donner une nouvelle autonomie dans l’accroissement de la compétence professionnelle avec pour résultat escompté, une meilleure performance globale consentie et désirée par chacun.

Comment faire ? Définir ce qui relève de la stratégie : le fond, le quoi, le contexte, l’objectif. Lâcher le contrôle de la tactique : la forme, la solution, le comment. Accepter que ça ne se passe pas comme je l’avais imaginé, tel semble être le challenge du maître comme du chef de projets.

Lorsqu’il s’agit de transmettre l’art du management de projets, la situation devient sévère voire cornélienne, que dire, kafkaïenne ! Ni maître-savoir, ni chef-raison et pourtant transmettre ! Nous avons fait le choix de la propagation. L’objectif reste l’art de piloter un projet, la fonction est double : Mettre à disposition des outils, laisser émerger ou laisser acquérir les valeurs d’usage de ces outils en fonction des expériences passées, présentes ou futures de chacun, laisser le temps.

L’outillage que nous proposons permet autant d’analyser l’expérience de chacun au gré des réactions et partages, que de construire de nouvelles tactiques, des cheminements originaux et adaptés, des solutions personnelles et innovantes dans le cadre des projets. Accepter de quitter la forme droite, linéaire de l’autoroute comme du livre, accepter de parfois transpirer sur les chemins escarpés des questions qui fusent, des retours d’expériences délicates, des sensibilités individuelles, voire des refus : Comment, le maître n’est pas celui qui sait, comment la structure du cours n’est pas linéaire, comment il y a des solutions ? Autant de refus que de pierres, d’éboulements ou de névés encore glissants sur un chemin de montagne ... avec, à l’arrivée, le plaisir final du chemin parcouru et de l’objectif atteint. Les retours sont nombreux : accroissement du plaisir, de l’autonomie, de la motivation individuels et collectifs. Challenges relevés avec brio, pragmatisme et efficacité partagés.

Si le monopole de l’Arbre de la Connaissance n’est plus, si le maître n’est plus celui qui sait La solution, si le chef n’est plus celui qui a toujours raison, que devenons-nous ? Il nous reste alors à construire de nouveaux points de repères, points d’articulation entre Nos connaissances acquises et évaluées, Nos solutions expérimentées et Notre éthique personnelle. Ces points de repères sont les éléments de notre autonomie, de notre motivation collectives et individuelles. Au gré de nos quêtes dans les différents réseaux auxquels nous appartenons et que nous parcourons inlassablement, le maître comme le chef de projet ne sont plus ceux qui nous tiennent la main et choisissent le chemin mais ceux qui donnent les outils qui permettent de garder le cap et de trouver nos solutions pour atteindre l’objectif.

   


2005 - Project Management - Management de Projet - 项目管理 - Direccion de Proyectos
2011 - Project Management - Management de Projet - 项目管理 - Direccion de Proyectos
2014 - Project Management - Management de Projet - Direccion de Proyectos
2010 - Project Management - Management de Projet - 项目管理 - Direccion de Proyectos
2009 - Project Management - Management de Projet - 项目管理 - Direccion de Proyectos
2008 - Project Management - Management de Projet - 项目管理 - Direccion de Proyectos
2007 - Project Management - Management de Projet - 项目管理 - Direccion de Proyectos
2003 - PROJECT MANAGEMENT / MANAGEMENT DE PROJET
2015 - Project Management - Management de Projet - Direccion de Proyectos
2016 - Project Management - Management de Projet - Direccion de Proyectos




Home | Contact | Site | Plan | Admin