METHODES / METHODS > B- DEMARCHES / APPROACHES > Référentiel outillé de défense en profondeur

JOURNAL-NEWS
 
CYCLES ROUTES
CYCLE ROUTES 09-10
CYCLE ROUTES 10-11
CYCLE ROUTES 2010
LE CESROUTE DE 1997 à 2009

METHODES / METHODS
A- ACTUALITES / NEWS
B- DEMARCHES / APPROACHES
C- PROCESSUS / PROCESS
D- REFERENCES
E- Formations en support de ces méthodologies
F- Les logiciels supports de ces méthodologies et processus

CYCLES INTERNATIONAUX / INTERNATIONAL SEMINARS
Česky
Arabia - عربية
Bahasa Malaysia
Balgarski
Deutsch
Eesti
English
Español
Français
Hanyu - 汉语
Italiano
Kokugo - 国語
Latviski
Lietuviskai
Magyar
Nederlands
Polski
Portugues
Româneste
Ruski - по русски
Slovensky

METRATECH
PARTENAIRES-PARTNERS
RESULTATS / RESULTS
TOURISME & VIE SOCIALE / TOURISM & SOCIAL LIFE

PUBLICATIONS
DOSSIERS PEDAGOGIQUES / PEDAGOGICAL FILES
PRESSES DE L’ENPC

SITE
Comment utiliser le site / How to use this site
Comment y participer / How to contribute

Référentiel outillé de défense en profondeur
Forum “Systèmes et Logiciels pour les NTIC dans le Transport” - INRETS : 18 mai 2006
lundi 14 mai 2007 , Alain Cointet, Catherine Laval, Marc Sabatier


La présente communication a pour objet de présenter :
- succinctement l’approche globale Maîtrise des Risques développée par la RATP et intégrant une démarche systémique et le concept de Défense en profondeur,
- un ensemble d’outils permettant la construction le référentiel du Système de transport, dont son système de défense, et l’exploitation des données suivant les points de vue des différents acteurs.

La complexité croissante des systèmes de transport et les analyses d’incidents voire accidents justifient qu’une entreprise comme la RATP se dote de méthodes et d’outils pour améliorer la maîtrise des risques liés à son activité, et assurer une meilleure connaissance de son système en tenant compte de son évolution.

Pour cela, l’application d’une démarche systémique est impérative afin d’appréhender les différents points de vue et niveaux de complexité. En outre, la compréhension du système passe aussi par sa modélisation, et en matière de maîtrise des risques, par la constitution d’un référentiel de défense.

Le concept de défense en profondeur, largement appliqué dans différents domaines (militaire, nucléaire, chimique, système d’information,...) propose des notions fondamentales telles que lignes successives de défense, globalité de défense et traitement unitaire des menaces.
Ainsi la défense en profondeur est axée sur la maîtrise des effets finaux dans les limites d’acceptabilité définies vis-à-vis d’éléments déclarés sensibles.

Les fonctions de défense découlent d’analyses fonctionnelles système, et sont exprimées en regard des systèmes et entités impliqués : agresseurs, flux potentiellement agressifs, éléments sensibles, internes ou externes au système de transport et à l’entreprise.

L’architecture du système de défense s’appuie sur une démarche d’ingénierie système et se décline en trois niveaux de structuration :
- par lignes de défense, avec distinction entre prévention, protection et sauvegarde.
- par principes d’action, sur l’agresseur, le flux ou l’élément sensible.
- par moyens d’action internes, externes ou mixtes, de type équipement, homme ou automatismes,

Dans ces perspectives, la formalisation de référentiel constitue une aide pour :
- affiner l’identification et l’analyse préalable des risques encourus,
- faciliter les analyses d’impact dans le cas d’évolutions,
- assurer une vision commune du système de défense entre les acteurs.

Un ensemble d’outils logiciels, supports des méthodologies utilisées (analyse fonctionnelle, ingénierie système, défense en profondeur,...) permet la formalisation tant du référentiel Système de Transport que celui du système de défense associé :

Le logiciel APTE-AVT structure ces référentiels :


- d’un point de vue technico-fonctionnel, à travers :

  • l’organigramme technico-fonctionnel du système de transport,
  • pour chaque constituant système, l’arborescence des situations de vie, la liste des fonctions de base et leurs décompositions fonctionnelles mettant en évidence les voies technologiques retenues ou potentielles.

- d’un point de vue défense en profondeur, à travers :

  • les mêmes types de formalisations, synthétiques et graphiques, pour chaque constituant du système de défense associé au système de transport,
  • la capitalisation d’arborescences génériques de contextes redoutés et événements pouvant y conduire.

La suite des outils TDC permet alors de compléter et utiliser ces référentiels :
- TDC NEED, pour capitaliser les cahiers des charges fonctionnels détaillés des constituants système,
- TDC FTA et TDC FMEA pour exploiter ces données, dans le cadre :

  • d‘analyses de risques (APR, AMDEC,...).
  • d’identification de systèmes de défense : lignes et éléments de défense, modélisations du système de défense,
  • de diagnostics d’un système de défense existant ou projeté.

Ces outils assurent des données partagées et offrent des représentations adaptées :
- à une diversité d’acteurs : décideurs/entreprise, maître d’ouvrage/spécificateur, architecte système, experts métiers, experts sécurité ;
- à une diversité de points de vue : visions globales système, référentiel des niveaux d’acceptabilité, suivi global d’indicateurs et précurseurs...jusqu’aux analyses détaillées :

  • d’un point de vue qualité de service et/ou sécurité,
  • pour un constituant système, ou une fonction transversale, ou un domaine métier,
  • en maitrise de l’existant, ou en conception ou en adaptation système.

    télécharger la présentation
   


Mise en oeuvre de la méthode de l’arbre des défaillances
Formation : de l ’AMDEC à la Maîtrise des Risques en conception
Méthodologie d’identification des éléments de défense des systèmes de transport
Bilan Technique & Scientifique du 14° Congrès de Maîtrise des Risques et de Sûreté de Fonctionnement - Lambda Mu 14
1er congrès à thématique cindynique depuis la fusion IMdR / IEC.
Définitions & vocabulaire
Formation : Analyse des risques du process par l’AMDEC
Méthodologie d’aide à la décision des actions de maintenance pour les ouvrages d’art d’un système de transport
L’analyse de risque dans les démarches QSE (Qualité, Sécurité, Environnement)
Sûreté de Fonctionnement : Pourquoi utiliser des logiciels ?




Home | Contact | Site | Plan | Admin