METHODES / METHODS > B- DEMARCHES / APPROACHES > TRIZ se « démocratize » : un CD-ROM pour l’enseignement

JOURNAL-NEWS
 
CYCLES ROUTES
CYCLE ROUTES 09-10
CYCLE ROUTES 10-11
CYCLE ROUTES 2010
LE CESROUTE DE 1997 à 2009

METHODES / METHODS
A- ACTUALITES / NEWS
B- DEMARCHES / APPROACHES
C- PROCESSUS / PROCESS
D- REFERENCES
E- Formations en support de ces méthodologies
F- Les logiciels supports de ces méthodologies et processus

CYCLES INTERNATIONAUX / INTERNATIONAL SEMINARS
Česky
Arabia - عربية
Bahasa Malaysia
Balgarski
Deutsch
Eesti
English
Español
Français
Hanyu - 汉语
Italiano
Kokugo - 国語
Latviski
Lietuviskai
Magyar
Nederlands
Polski
Portugues
Româneste
Ruski - по русски
Slovensky

METRATECH
PARTENAIRES-PARTNERS
RESULTATS / RESULTS
TOURISME & VIE SOCIALE / TOURISM & SOCIAL LIFE

PUBLICATIONS
DOSSIERS PEDAGOGIQUES / PEDAGOGICAL FILES
PRESSES DE L’ENPC

SITE
Comment utiliser le site / How to use this site
Comment y participer / How to contribute

Article de M. Teixido, dans la revue Technologie d’Avril 2008
TRIZ se « démocratize » : un CD-ROM pour l’enseignement
vendredi 2 mai 2008 , Sandrine Beaujon


La créativité permet à un individu ou à un groupe de trouver une ou plusieurs idées neuves et utiles au développement d’un produit. Les méthodes classiques nécessitent des aptitudes exigeantes et mal partagées telles que la flexibilité, la fluidité de la pensée, l’écoute, la compréhension des autres et la remise en question. La méthodologie TRIZ modifie en profondeur cette situation. Elle propose de substituer à des démarches empiriques fortement dépendantes des qualités intrinsèques des individus, une méthode de travail formalisée, fondée sur une théorie régie par des lois et des outils. Elle est maintenant connue et utilisée en Europe dans de grands groupes industriels, tout en étant encore qu’à ses débuts. Mais cette méthode, si elle est puissante, ne génère pas de solutions toutes faites. Sa mise en œuvre requiert un savoir-faire qui peut, pour un premier niveau de compétence en conception, être acquis en BTS et évidemment au niveau ingénieur. Nos étudiants doivent être sensibilisés aux objectifs et aux grandes lignes de la méthode TRIZ, de manière à ce qu’ils soient informés de la puissance et des limites de l’outil qu’ils mettent en œuvre. C’est le but de cet article proposé par l’auteur d’un CD-Rom visant à permettre de s’auto-former et (surtout) de dispenser une session de cours/TD autour de la matrice des contradictions de la théorie TRIZ .

Pour réduire les coûts, pour répondre aux attentes des utilisateurs, pour simplifier les processus, les rendre plus sûrs,…., il faut innover. L’innovation n’a jamais été aussi nécessaire qu’aujourd’hui. De plus, le champ de l’innovation n’a jamais été aussi vaste ( produit, processus, méthode, organisation,…) ; toutefois, la recherche de nouvelles solutions à des problèmes techniques tient une part non négligeable et constitue certainement la plupart des innovations « radicales » surtout lorsqu’elles portent sur les produits.

Mais les méthodes d’aide à l’innovation sont rares. Durant les dernières décennies ont été largement diffusées des méthodes de traitement des problèmes (beaucoup d’entre elles provenaient de la démarche qualité). Depuis, on en est venu à la diffusion de méthodes créatives de traitement des problèmes ; leur utilité ne fait aucun doute, elles permettent réellement de progresser et débouchent parfois sur de véritables percées innovantes. Mais, il faut reconnaître que ces méthodes sont souvent à caractère psychologique ( l’exemple le plus connu en est le brainstorming) et de plus, elles comptent beaucoup sur le hasard que l’on aura su saisir, ou encore, le procédé de stimulation de la créativité laisse une large place à une inspiration issue du hasard.

La méthode TRIZ, qui est présentée dans ce CD-Rom, constitue une approche nouvelle puisqu’elle consiste à construire un processus rationnel d’innovation prenant appui sur ce qui a déjà été inventé. Il s’agit de se demander si le problème que l’on veut résoudre a déjà trouvé une « solution », ou plutôt un principe pour être plus exact, même dans un autre contexte, et si ce principe ne pourrait pas être une source d’inspiration pour résoudre le problème auquel on est confronté. TRIZ guide le concepteur (ou le groupe de créativité), qui est face à une situation qu’il ne sait pas résoudre (c’est à dire une contradiction), en l’emmenant vers des situations analogues ou des solutions, et donc des principes, ont été trouvées. Le mérite en revient à Guenrich Altsuller qui a fait émerger 40 principes. Pour cela, il a analysé plusieurs centaines de milliers de brevets relevant de tous les domaines afin d’en sélectionner 40000 pour lesquels il a appliqué les idées les plus fortes. De cette masse d’informations, 40 principes ont donc été formulés et il est admis aujourd’hui qu’ils sont capables potentiellement de résoudre n’importe quel problème dans tous les domaines.

La démarche de résolution

Le processus de conceptualisation, qui est à la base de la méthode, peut se décomposer en 3 étapes fondamentales. A partir du problème spécifique, il s’agit dans un premier temps de formuler un problème « standard » ou général, puis d’utiliser l’outil TRIZ (la matrice des contradictions) pour déterminer des solutions génériques (des principes), et enfin d’interpréter ces solutions génériques pour en tirer des solutions spécifiques. L’étape de modélisation du problème spécifique sous une forme adaptée au problème général constitue une grande difficulté puisqu’il s’agit d’exprimer une contradiction en s’écartant au maximum du problème concret pour atteindre un niveau d’abstraction élevé. C’est probablement ce qui fait à la fois l’originalité et une des difficultés de TRIZ car il s’agit bien de regarder le problème sous un angle nouveau, non conventionnel, et de le « mouler » dans un cadre déjà défini. L’étape d’interprétation des solutions génériques (des principes) en solutions spécifiques est fondamentale et présente également une grande difficulté. Une solution générique, c’est à dire en quelque sorte un concept, agit comme « inducteur » d’une idée. Plus que des mots eux-mêmes, dont le pouvoir d’induction est déjà utilisé dans les techniques de créativité classiques, un principe est plus à même d’orienter vers une solution pertinente. Bien sûr, un brainstorming sur chaque solution générique est alors la règle. L’intérêt de la méthode TRIZ par rapport aux autres méthodes de créativité provient du fait que la démarche a orienté le groupe de travail vers les principes à priori les plus adaptés au problème considéré, pour autant que la modélisation ait été correcte. Quand utiliser TRIZ ?L’étape de modélisation, et surtout l’étape d’interprétation, nécessitent de posséder une bonne culture scientifique et technique. A mon avis, cet outil paraît donc adapté aux niveaux post-bac : BTS, IUT et écoles d’ingénieurs. Ceci est d’autant plus vrai que les étudiants concernés doivent généralement réaliser un projet dans lequel la phase de conception est significative : conception ou reconception d’un produit, d’un procédé, d’un processus, …..

D’une manière plus précise, TRIZ intervient (si cela est nécessaire) :

- en phase de conception préliminaire
- à partir de l’analyse de croquis, de schémas, de solutions constructives dans lesquelles une insatisfaction subsiste ;
- après l’élaboration de la maquette de conception préliminaire (validation de l’architecture, des liaisons et des comportements mécaniques,….) dans le cas ou un critère de performance, énoncé dans le CdCF, n’est pas satisfait. - En phase de conception détaillée et d’industrialisation
- Lors du choix de composants (dimensionnement, fiabilité,…) ;
- Lors du choix des matériaux et des procédés pour lesquels le principe adopté nécessitait une analyse de déroulement (gamme) complexe et donc coûteuse (trop d’états fugaces), ou peu sûre (caractéristiques de l’état final du produit non conforme au besoin exprimé)

Et bien sûr
- Dans une démarche de reconception à partir d’une analyse de l’existant ayant mise en évidence les causes justifiant des insatisfactions, ou l’évolution d’un besoin
- A l’issue de procédures d’essais.

Comment s’initier à TRIZ ?

Les ressources pédagogiques contenues dans le CD-Rom visent à permettre de s’auto-former et (surtout) de dispenser une session de cours/TD d’environ 6 heures autour de la matrice des contradictions de la théorie TRIZ. Six chapitres composent ce produit par l’intermédiaire de diaporamas.

- Un historique de la créativité permettant de comprendre les causes technico-économiques nécessitant une créativité dans le domaine concurrentiel et la démarche dans laquelle s’inscrit la créativité. La nécessité de rechercher des principes (et non des solutions) est mise en évidence, et pour terminer, ce premier diaporama fait ressortir le manque de méthode (avant TRIZ) pouvant faire émerger le bon principe répondant à un problème.
- TRIZ et la méthode des contractions permettant d’assimiler cet outil avec les 39 paramètres, les 40 principes et la matrice de résolution des contradictions. Le traitement détaillé de l’écriture d’une contradiction est développé, ainsi que la place de cet outil dans une démarche de conception d’un produit ou d’un processus (voir les développements énoncés précédemment) avec des exemples industriels à l’appui. La matrice des contradictions ne figure pas dans ce CD-Rom ; elle est consultable, soit dans l’ouvrage PRINCIPES D’INNOVATION TRIZ de Guenrich Altshuller traduit par Avraam Seredinski, soit dans le logiciel CreaTRIZ commercialisé par Knowllence (voir bibliographie).

Avec chacun des deux premiers diaporamas, sont ajoutées les mêmes diapositives commentées pour l’enseignant et trois diapositives par page pour les étudiants.

- Des exemples et cas industriels pertinents sont proposés sous la forme d’énoncés .
- Les éléments de solutions des exemples et cas industriels figurent et font l’objet de commentaires.
- La liste commentée des 39 paramètres.
- La liste commentée des 40 principes.

cet article est reproduit avec l’accord de son auteur. Pour vous abonner à la revue Tehnologie, cliquez ici.

Pour acheter le CD-ROM, connectez vous sur www.knowllence.com

   


Développer et Approfondir la Méthode TRIZ dans le Secteur Industriel
APTE-AVT : Arbres des Voies Technologiques
Quels outils choisir pour systématiser l’innovation ?
Formation : TRIZ spécial Maintenance
Facteurs de performance du processus d’innovation
Knowledge Management et solutions logicielles
Formation : Initiation au logiciel CreaTRIZ
TRIZ et l’innovation - article de M. Claude Gazo -partenaire de Knowllence
28 Janvier 05- Méthodes d’innovation dans la conception
Développement de passerelles entre les Méthodes de Conception et la Démarche d’Invention TRIZ




Home | Contact | Site | Plan | Admin