METHODES / METHODS > Méthodes déterministes et probabilistes d’estimation du risque sismique

JOURNAL-NEWS
 
CYCLES ROUTES
CYCLE ROUTES 09-10
CYCLE ROUTES 10-11
CYCLE ROUTES 2010
LE CESROUTE DE 1997 à 2009

METHODES / METHODS
A- ACTUALITES / NEWS
B- DEMARCHES / APPROACHES
C- PROCESSUS / PROCESS
D- REFERENCES
E- Formations en support de ces méthodologies
F- Les logiciels supports de ces méthodologies et processus

CYCLES INTERNATIONAUX / INTERNATIONAL SEMINARS
Česky
Arabia - عربية
Bahasa Malaysia
Balgarski
Deutsch
Eesti
English
Español
Français
Hanyu - 汉语
Italiano
Kokugo - 国語
Latviski
Lietuviskai
Magyar
Nederlands
Polski
Portugues
Româneste
Ruski - по русски
Slovensky

METRATECH
PARTENAIRES-PARTNERS
RESULTATS / RESULTS
TOURISME & VIE SOCIALE / TOURISM & SOCIAL LIFE

PUBLICATIONS
DOSSIERS PEDAGOGIQUES / PEDAGOGICAL FILES
PRESSES DE L’ENPC

SITE
Comment utiliser le site / How to use this site
Comment y participer / How to contribute

Knowllence relaye une information de l’IMDR
Méthodes déterministes et probabilistes d’estimation du risque sismique
JOURNEE DU 5 AVRIL 2011
lundi 4 octobre 2010 , Sandrine Beaujon


Cette journée a été préparée par l’IMDR en partenariat avec l’Association Française de Mécanique, l’Association Française du génie Para Sismique, l’Association Française pour la Prévention des Catastrophes Naturelles et l’Institut Méditerranéen des Cindyniques.

METHODES DETERMINISTES ET PROBABILISTES D’ESTIMATION DU RISQUE SISMIQUE

OBJECTIFS

Se protéger d’un séisme nécessite d’estimer le risque sismique, c’est-à-dire la probabilité qu’un séisme survienne et son impact (gravité des conséquences) sur le comportement des structures existantes. L’objectif est de se protéger efficacement par des constructions adaptées, mais aussi de préparer une population à un éventuel séisme.

L’estimation du risque sismique permet de dimensionner correctement les structures, de mieux gérer une éventuelle crise, de planifier à l’avance les actions qu’il conviendrait de prendre pour gérer une crise. Une mauvaise estimation peut conduire à des surcoûts, à des dépenses inutiles ou inversement à une sous-sécurité.

Il est donc très important de bien estimer ce risque, sa composante probabiliste et ses conséquences. L’un des objectifs de la journée est de mettre en exergue les derniers travaux relatifs à l’évaluation déterministe et probabiliste du risque sismique.

Les méthodes déterministes et probabilistes sont impliquées dans les différentes étapes de l’analyse de risque :

- l’étape d’identification : le calcul de l’aléa sismique qui se traduit par la fréquence d’occurrence du séisme, déterminée sur la base du retour d’expérience historique, et l’accélération maximale que le sol peut subir, souvent présentée sous la forme d’une distribution, la fréquence et la durée des vibrations,

- l’étape d’évaluation : utilisation de modèles couplés mécaniques-probabilistes permettant la prise en compte des incertitudes sur les données d’entrée, comme l’accélération, les propriétés du sol, la résistance des structures, leur vieillissement…, sur le calcul de l’intégrité et de la fiabilité des structures,

- l’étape des mesures de prévention et de protection pour réduire le risque :

* le retour d’expérience de la surveillance sismique des lieux,

* l’application de règles parasismiques pour les constructions neuves ou même pour les anciennes (bâtiments recevant du public, bâtiments historiques, …),

* le retour d’expérience de gestion de crise sismique destiné à la préparation à l’occurrence d’un nouveau séisme,

- l’étape de contrôle et de retour d’expérience : le recensement des séismes dans le monde et le retour d’expérience concernant la tenue des structures industrielles, publiques ou historiques ayant subi l’impact d’un séisme.

La journée a pour but de faire un tour d’horizon des méthodes de maîtrise des risques et de sûreté de fonctionnement actuellement utilisées et d’identifier les pistes de progrès qu’il conviendrait de développer dans le futur.

PROGRAMME

9h Accueil

9h15 Ouverture Jean-Paul LANGLOIS, Président de l’IMdR

9h30 Vulnérabilité et analyse de risque

L’approche de la vulnérabilité et le renforcement parasismique en risque industriel – réflexions engagées M. REIMERINGER, B. AFFELTRANGER, A. VALLEE (INERIS) Intérêt des évaluations probabilistes de l’aléa sismique pour les analyses de risque C. MARTIN (AFPS)

10h30 Pause

10h45 Méthodes mécaniques et fiabilistes

Prise en compte du risque sismique pour le nucléaire : méthodes et exigences réglementaires- Apport de la R&D pour l’évaluation des pratiques et leur évolution ; L’exemple du programme SMART C. BERGE-THIERRY (CEA, Laboratoire EMSI) Etablissement de courbes de fragilité numériques B. SUDRET, T. YALAMAS, M. LEMAIRE (Phimeca),

Projet ANR SISBAT : Introduction des surfaces de fragilité pour une estimation plus précise de la vulnérabilité sismique des bâtis D. SEYEDI, P. GEHL, Sy S. J. DOUGLAS (BRGM) Analyse fiabiliste de la vulnérabilité sismique de l’habitat avec toiture en charpentes industrialisées en bois A.CHATEAUNEUF et al (U. Blaise Pascal, FCBA, CEA, CSTB, LMT, LaMI, L3S-R et BRGM, en plus des industriels de la construction bois)

12h45 Déjeuner

14h Méthodes d’évaluation, EPS et retour d’expérience

Evaluation des effets d’un séisme : méthodologie probabiliste et confrontation avec le retour d’expérience A MEBARKI, S. JEREZ & A. LARIBI (Université Paris-Est/MLV)

Utilisation et enrichissement de bases de séismes pour les études de fragilité sismique I. ZENTNER (EDF R&D) & F. POIRION

15h Pause

15h15 Parades, aspects réglementaires

Détermination du niveau d’aléa à prendre en compte pour la vérification des bâtiments existants P. BISCH (AFPS) Approche règlementaire de la conception parasismique E. FOURNELY (Université Blaise Pascal / AFPS)

16h15 Cindyniques, gestion de crise

Risque sismique et installations nucléaires : l’exemple de l’approche globale menée par l’ASN Marseille dans le sud-est de la France G. VERRHIEST, C. TORD, P. PERDIGUIER (ASN Marseille) L’application des méthodes cindyniques au management de crise : application au risque sismique. X. BLANC (IMC/CCIMP) La vulnérabilité des réseaux face aux risques naturels L. BAILLIF (ARCANS), JF. RAFFOUX (IMdR)

17h45 Fin de la journée


Inscriptions sur : www.imdr.eu

répondre / to answer
   


[primeca] CFP ICoRD 2013 Madras‏
2ème appel à Communications - Entreprises Etendues : Atelier SIRE associé à INFORSID 2009
Knowllence sur le salon Salon des Ressources Educatives
Mobilis 2011 : nouveau site, programme et inscription
Afim - Appel à conférences Forum national de la maintenance
Journée scientifique du cluster gospi
Les infos du CREX : [Soirée exceptionnelle]‏
14emes Assises Européennes du Prototypage et Fabrication Rapide
Les méthodes d’optimisation pour la maîtrise des risques
A lire d’Emblée, e-lettre de l’ARIST Franche-Comté




Home | Contact | Site | Plan | Admin